Les sports en hiver faire du ski alpin


8 janvier 2015 Facebook Twitter LinkedIn Google+ Sport individuel


Le sport sur la neige avec le ski alpinSki alpin

En cette période d’hiver, où la neige recouvre les montagnes et offre à tout un chacun les plaisirs de descendre les pistes enneigées de vos stations de ski, nous allons donc voir ensemble ce sport de glisse qui plaît tant à de nombreuses personnes.

Bien sûr il existe différentes disciplines de glisse, nous verrons aujourd’hui celle du ski alpin, en premier lieu, elle est d’une grande simplicité du moins sur le papier, puisqu’il consiste de chausser une paire de skis et de descendre une pente enneigée.

Au début du ski alpinAndrej Šporn

Le sport en lui-même serait une invention britannique, mais bien avant cela, d’autres pays avaient pour jeu de gravir une montagne et de la descendre à ski le plus rapidement possible, ce furent d’abord aux États-Unis en mars 1854, puis en Norvège, 12 ans plus tard, en 1905, ce furent les Autrichiens qui s’amusèrent à leur tour et enfin les Anglais 6 ans après.

Puis enfin ce jeu fut pratiqué en tant que sport, et cela, grâce à un homme (anglais) Arnold Lunn qui fut le premier skieur et alpiniste alpin britannique reconnu.

Il faudra attendre 1929 pour voir le premier championnat autrichien, puis l’année suivante celui de la Suisse et en 31 la France présente son premier championnat également.

C’est en 1924 que la fédération internationale de skis fut créée ainsi que celle de la fédération française de ski, il deviendra un sport olympique en 36.

Les premières écoles de ce sport ne virent le jour qu’à partir des années 30, on les trouva en Suisse et en Autriche, mais ce fut principalement les Allemands qui dominèrent les cours puisque l’on se servait à l’époque principalement à la méthode Arlberg (un col autrichien), elle fait référence sur une technique pour le virage en chasse-neige et le stembogen (virage parallèle) cette méthode assez simple à mémoriser comportait malgré tout un défaut celle de ralentir la vitesse.

Enfin les skieurs français dominèrent cette discipline à partir des années 60, grâce à un entraineur Honoré Bonnet (moniteur de ski et guide de montagne réputé). Nous vîmes l’émergence de champion comme le célèbre Jean Vuarnet, Jean-Claude Killy et tant d’autres.

Puis 20 ans plus tard, c’est la Suisse qui reprit allègrement le flambeau de la domination de cette discipline.

Depuis les championnats du monde firent leur entrée en 1950, cela se passe tous les deux ans et se traduit par une seule course qui consacre un vainqueur.

L’équipement pour faire du ski alpinJO B Miller

Pour pratiquer cette discipline, il faut avoir un équipement sportif assez important tout d’abord posséder une paire de bâtons, puis une paire de skis et les chaussures de ski muni de fixation qui s’intègre afin de contrôler les skis.

Bien sûr, une combinaison adéquate et un casque et une paire de gants.
Le ski est évidemment la partie essentielle de ce sport, puisqu’il est l’élément important qui se trouve entre le skieur et la neige.

Il existe différentes appellations de ski qui correspondent à une forme précise lorsqu’il est profilé par exemple, on le dit avoir une taille de guêpe.

Ce ski est celui qui est le plus usité surtout par le débutant, par contre lors des compétitions sa forme est dès plus précise que se soit pour sa longueur de rayon que de sa matière, pour le slalom, il doit mesurer précisément 165 centimètres pour les hommes et 10 cm de moins pour les femmes.

Le ski alpin se définit en cinq disciplines toute sans distinction se font dans une course contre la montre, où chaque sportif se retrouve placer devant un portique ou portillon qui déclenche le chrono lorsqu’il l’ouvre et stop le chronomètre lorsqu’il franchit l’arrivé grâce à une cellule photoélectrique.

Il y a la descente, le slalom, le slalom géant, le super-G et le combiné.

Commentaires