L’art noble de se défendre l’escrime


30 octobre 2014 Facebook Twitter LinkedIn Google+ Sport individuel


Ce sport de combat d’autrefois l’escrimeLes origines de l'escrime

L’escrime, le maniement de l’épée, toute une histoire et surtout vu comme un art, un sport noble ou les grands de ce monde et principalement de celui d’autrefois, y voyait une référence de la noblesse.
L’art de l’épée, est un bien grand mot dans ses origines, cela remonte à l’aube de l’humanité, mais comme nous le savons, depuis que l’homme est homme, il n’a eu de cesse de trouver un moyen de se défendre, d’attaquer et de pourfendre ce qui se mettait en travers de sa route, l’arme de poing ou blanche faisait son entrée.
Il s’agissait avant tout de gourdin, de grosses épées bien lourdes, de poignards et de tant d’autres encore.
Saviez-vous que c’est à la grande époque du roi de France Louis IX que l’on nommait le Saint-Louis, que furent inscrits les premiers faits relatant ce sport, les maîtres d’armes tels qu’on les nommait en ce temps-là avaient pour coutume de dire que le maniement de l’épée se devait d’être fait avec un enseignement théorique et pratique et de combat lors des guerres de l’époque. Elle était nommée d’ailleurs à juste titre l’escrime médiévale.
Après de nombreux récits relatant les hauts faits de ces maîtres d’armes, ce fut vers le 17e siècle qu’en France fut instruite une codification de l’escrime, et que fut mise en route une pédagogie liée à ce sport.
Enfin ce ne fut que très tardivement que la fédération internationale d’escrime fut enfin créée et que les règles qui régissent ce sport soient bien acceptées par toutes les nationalités.

L’escrime est un sport de combat et un enseignement de vieL'escrime un art noble

L’escrime se divise en plusieurs catégories, comprenant la taille de la lame et la tranche d’âge et le sexe de l’escrimeur.

L’escrime englobe des valeurs inhérentes à sa pratique, elles sont tout d’abord philosophiques incluant la notion de respect des personnes et des règles ainsi que le courage.
Ces préceptes sont ancrés au point que si le sportif en omet seulement une seule, il peut se faire exclure durant une saison entière, c’est dire l’importance que ces règles ont, cela entend le salut avant l’engagement et après le combat.
Des notions émotionnelles et intellectuelles sont également à l’honneur, qui inclut une maitrise totale de la personne, mais aussi la créativité, l’anticipation et la mise en place d’une tactique de combat.
Et enfin physiquement, comme tout sport, une condition physique exceptionnelle se doit d’être, une souplesse, des réflexes, une grande flexibilité sont exigés ainsi qu’une coordination et une rapidité des mouvements.

L’escrime et ses différentes obligationsL'escrime handisport

Ensuite pour la pratique de l’escrime, il convient d’avoir une arme, vous en conviendrez, trois épées sont à l’honneur, le fleuret, l’épée et le sabre, il s’agit de l’escrime sportive contemporaine qui fut instaurée dès la fin du 19e siècle.

Bien entendu l’équipement qui sied à cette pratique d’escrime est assez imposant, tout d’abord dans la vêture il est nécessaire d’avoir une veste et un pantalon d’une grande résistance, pour la veste il faut au minimum du 350 newtons par centimètres carrés et minimum du 800 dans les cas de compétition.
D’une sous-cuirasse qui recouvre la partie du torse et le bras qui tient l’arme, d’un masque muni d’une grille métallique, d’un gant d’escrime protégeant la main quoi porte l’épée, les chaussettes ont également leur importance, elles se doivent d’être épaisses et hautes.
Voyons donc les différentes pratiques de l’escrime, l’escrime dite classique sans l’introduction de la technologie électrique, peu connue en France et plus usitée dans les pays anglo-saxons.
L’escrime de spectacle ou artistique, qui est un mélange des techniques d’autrefois avec une reconstitution de la grande époque européenne des gloires passées des combats.
L’escrime handisport adaptée aux personnes en fauteuil roulant, cette pratique est pratiquement similaire à celle de la pratique classique avec quelques aménagements des règles bien entendue.

Il convient de voir en ce sport, l’ensemble des capacités physiques, intellectuelles et philosophiques qu’il faut avoir pour le pratiquer, mais il convient de dire que même aujourd’hui, seule une élite le pratique, ce sport étant un sport de combat, mais aussi qui demande énormément d’engagements de la personne voulant le pratiquer et de ressources financières pour le faire.

Commentaires